Convoqué par la Ligue, Aulas en appelle aux Droits de l’homme

 aulas_icon (Icon Sport)Jean-Michel Aulas. ©Icon Sport

Publié le 02/02/2018 à 06h13, Mis à jour le 02/02/2018 à 06h20

Convoqué par la commission de discipline de la LFP pour ses propos à l’encontre de Bertrand Desplat et Nasser Al-Khelaïfi, Jean-Michel Aulas n’a pas traîné pour réagir.

La commission de discipline de la Ligue n’a pas chômé, jeudi soir. Car en plus de devoir statuer sur les cas de Tony Chapron, suspendu trois mois pour son tacle sur Diego Carlos, ou de Malcom, convoqué pour sa simulation face à l’Olympique Lyonnais, les membres de ladite commission devaient également se prononcer sur la récente saillie de Jean-Michel Aulas au sujet de ses confrères Bertrand Desplat et Nasser Al-Khelaïfi.

Invité à choisir entre les deux hommes sur le plateau de la chaîne L’Equipe, le président lyonnais avait en effet estimé que c’était « comme choisir entre la peste et la choléra ». Le dirigeant rhodanien avait certes précisé par la suite qu’il ne s’agissait que d’un trait d’humour, sa petite phrase n’a pas été du goût du Conseil National d’Ethique qui n’a pas hésité en effet à le citer auprès de la commission de discipline de la LFP, cette dernière décidant de le convoquer pour sa séance du 22 février prochain.

De quoi faire bondir le président lyonnais qui n’a pas mis longtemps à réagir sur Twitter.  évoquant notamment « une injustice et une erreur de stratégie » de la commission après rappelé le contexte d’une « émission humoristique » puis cité un récent article de L’Equipe dans lequel le quotidien sportif présentait les deux gardiens de la sélection espagnole comme la peste et le choléra. Et Jean-Michel Aulas d’en remettre une couche quelques minutes plus tard en évoquant cette fois rien de moins qu’une atteinte aux droits de l’homme. « Cette police de la morale est-elle conforme à la liberté d’expression et aux droits de l’Homme? Un vrai sujet », s’est-il ainsi indigné. La commission appréciera.

Laisser un commentaire