A Paris, les latéraux prennent l'eau

 Dani Alves PSG Paris (Reuters)Le niveau de Dani Alves pose question depuis plusieurs semaines. ©Reuters

Publié le 03/02/2018 à 21h30, Mis à jour le 03/02/2018 à 21h35

Le PSG a parfaitement continué sa préparation pour la Ligue des champions en s’imposant largement à Lille (3-0), ce samedi. Mais les prestations de Berchiche et de Dani Alves donnent, en revanche, matière à réfléchir à Unai Emery en vue de ce match à Madrid.

Le Paris Saint-Germain entrera sur la pelouse du stade Santiago-Bernabeu dans maintenant 11 jours pour y disputer le match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. Unai Emery, l’entraîneur parisien, a certainement son onze de départ en tête depuis plusieurs semaines pour cette rencontre capitale mais ce mois de janvier a peut-être semé le doute à certains postes. A commencer par les deux latéraux, Dani Alves et Layvin Kurzawa, loin d’être souverains en 2018 et bousculés par leurs concurrents que sont respectivement Thomas Meunier et Yuri Berchiche.

Le Brésilien n’a jamais autant fait ses 34 ans depuis son arrivée à Paris que durant ce mois de janvier. Souvent dépassé par ses adversaires directs, à la peine sur le plan physique, l’ancien joueur de Barcelone est aussi à plusieurs reprises apparu très nerveux, avec pour paroxysme ce défi tête contre tête proposé à M. Turpin, qui l’a aussitôt exclu, lors du choc entre l’OL et le PSG (2-1). Alors que c’est précisément pour son expérience et sa capacité à ne pas paniquer que Paris l’a recruté, Alves a failli et a été, pour son retour, l’un des Parisiens les moins bons ce samedi à Lille (0-3), dans un match que le club de la capitale a pourtant maîtrisé.

A l’inverse, son concurrent direct Thomas Meunier a été impeccable à chaque fois qu’Unai Emery a fait appel à lui, que ce soit offensivement ou défensivement. Seul le statut du Brésilien dans le vestiaire semble empêcher l’entraîneur espagnol d’installer une saine concurrence entre les deux joueurs. Un statut que ne possède pas Layvin Kurzawa, tout autant en difficulté depuis plusieurs semaines. Toujours aussi friable sur le plan défensif, l’international français a vu depuis le banc de touche Yuri Berchiche, auteur du premier but parisien, réaliser une prestation de premier plan à Lille ce samedi (0-3). Régulier depuis plusieurs semaines, l’ancien de la Real Sociedad monte en puissance et brigue clairement une place de titulaire au Bernabeu, le 14 février prochain. Unai Emery aura des choix à faire, et cela aura son importance face à la BBC madrilène.

Laisser un commentaire