Le Losc déjà rétrogradé à titre conservatoire ?

 Gérard Lopez - Losc (Icon Sport) ©Icon Sport

Publié le 03/02/2018 à 13h08, Mis à jour le 03/02/2018 à 13h12

Mis en garde à plusieurs reprises par la DNCG depuis la prise en main de Gérard Lopez, le Losc serait d’ores et déjà sous le coup d’une rétrogradation en Ligue 2 prononcée à titre conservatoire.

Fragile sur le plan sportif – avec son seul point d’avance sur le barragiste troyen avant d’en découdre avec le PSG ce samedi – le Losc l’est encore davantage administrativement parlant. Formellement rappelé à l’ordre en décembre dernier par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) –alors interdit de recrutement sur le mercato hivernal – le club lillois n’a guère redressé la barre depuis – lesté qui plus est par la perspective d’une lourde indemnité de licenciement à verser à un Marcelo Bielsa suspendu de ses fonctions le 22 novembre. Une erreur de casting qui pourrait coûter quelque 18 millions d’euros à des Dogues déjà dans le rouge.

Il y a trois semaines de cela, Marc Ingla, le directeur général du club, ne se voulait pas forcément rassurant dans ses confessions à la presse: « La DNCG nous a notifié quelques observations. J’espère que la prochaine audience régulière – à moins que nous ne soyons convoqués avant – se déroulera sereinement en avril ou en mai et que nous aurons répondu à ce qu’ils nous ont demandé. » Autrement dit: renflouer les caisses. Soit en vendant des joueurs durant le mercato – ce que le club s’est refusé à faire alors même que des éléments tels que Thiago Mendes et Ibrahim Amadou avaient des touches. Soit en dénichant un actionnaire d’appoint. Soit en renégociant la dette auprès du fonds spéculatif américain Elliott Management – une option à ce jour privilégiée selon L’Equipe.

En attendant, le DNCG aurait décidé de hausser le ton, en avisant ces jours-ci le Losc d’une rétrogradation en Ligue 2 à titre conservatoire. « Si sa situation ne s’améliore pas de manière significative, alors sa rétrogradation deviendra effective au terme de la saison« , peut-on lire ce samedi dans les colonnes du quotidien sportif. Une épée de Damoclès également évoquée ce jour par la Voix du Nord, qui ajoute qu’en cas d’échec sportif, les Dogues n’échapperont pas à la double peine: à savoir une rétrogradation en National…   

Laisser un commentaire