Neymar est diabolique

 Neymar (Reuters) ©Reuters

Publié le 03/02/2018 à 18h55, Mis à jour le 03/02/2018 à 19h14

Pas toujours souverain, le PSG a dominé des Lillois accrocheurs (0-3), lors de la 24e journée de Ligue 1, avec notamment un superbe coup franc de Neymar. Berchiche avait ouvert le score sur un but litigieux, Lo Celso a signé un bijou en fin de match.

On avait laissé Neymar sur un match polémique, à Rennes en Coupe de la Ligue (2-3), où l’artiste brésilien avait montré un visage provocateur pas franchement apprécié de tous. On l’a retrouvé froid comme une lame, samedi après-midi, pour déposer un maître coup franc dans la lucarne de Mike Maignan (0-2, 77e) et contribuer au quatrième succès consécutif du Paris Saint-Germain, toutes compétitions confondues, sur la pelouse de Lille (0-3).

Le PSG ne s’est pas vraiment promené, au Stade Pierre-Mauroy, où le club de la capitale est tombé face à des Dogues accrocheurs, qui ont effectué un très bon pressing, notamment en première période, tout en se montrant dangereux en contre. Cela n’a pas empêché Neymar d’être un danger constant, et l’ancien Barcelonais aurait pu trouver la faille bien avant, si Edinson Cavani ne l’avait pas oublié alors qu’il était seul face au but (39e), ou s’il n’avait pas trouvé les gants de Maignan après un énième rush solitaire (55e).

Pastore très décevant

Dans l’ensemble, le PSG, à moins de deux semaines de son déplacement à Madrid en Ligue des champions, a livré une prestation inégale. Cavani était dans un jour de maladresse, comme il en a de moins en moins, et Dani Alves n’a pas été rassurant. Quant à Javier Pastore, il n’a pas profité de l’absence de trois concurrents potentiels (Motta, Draxler, Rabiot) pour briller, loin de là. « El Flaco » a été remplacé peu après l’heure de jeu par Lassana Diarra qui a sécurisé le jeu parisien avec sa technique.

L’ancien joueur de Chelsea fait partie des joueurs qui ont marqué des points tout comme Giovani Lo Celso, dont la prestation pleine a été récompensée par un but de grande classe, un lob parfaitement exécuté de l’entrée de la surface de réparation (0-3, 87e). Citons aussi Yuri Berchiche, auteur de l’ouverture du score sur un but entaché d’une position de hors-jeu de Cavani (0-1, 45e+1), qui a sans doute coupé les jambes des Lillois avant la pause, ou encore Alphonse Areola, impeccable face à Mendyl à 0-0 (18e) ou sur un coup franc d’El Ghazi à 1-0 (48e). C’est toujours bon pour le rythme et la confiance, et c’est ce que Paris recherche avant ses prochaines échéances…

Laisser un commentaire