Un carton au goût amer

 Adil Rami face à Metz Adil Rami face à Metz. (Reuters)

Publié le 03/02/2018 à 07h32, Mis à jour le 03/02/2018 à 07h38

L’Olympique de Marseille avait tout fait pour que la fête soit belle face à Metz (6-3). Mais le relâchement final était dans toutes les têtes phocéennes à l’issue de la rencontre. Un coup de gueule qui en dit long sur les ambitions de l’OM.

Un large succès, six buts inscrits, la deuxième place qui pourrait n’avoir rien de provisoire et pourtant, les joueurs de l’Olympique de Marseille l’avaient vraiment mauvaise à l’issue de la victoire face à Metz (6-3). En cause, une fin de match qui a permis aux Lorrains de frapper à trois reprises pour passer de 0-5, 1-6 puis 3-6. Trois buts encaissés qui ne passaient clairement pas… « On ne peut pas parler de carton plein car on a encaissé trois buts, ce n’est pas normal ! Si on veut grandir, on ne peut pas se le permettre, on va se le dire dans le vestiaire. (…) Là ils se sont amusés dans notre défense en fin de match, ce n’est pas permis ! », a ainsi expliqué Dimitri Payet sur Canal+ Sport. 

Les joueurs n’ont pas attendu de rentrer aux vestiaires pour se parler, on a notamment vu Luiz Gustavo haranguer ses troupes après le coup de sifflet final. « Je suis super déçu, j’ai le sentiment d’avoir perdu, il faut se remettre au boulot parce que prendre 3 buts c’est inadmissible« , a tonné Adil Rami en zone mixte. Le défenseur faisait partie des joueurs les plus remontés. Un sentiment partagé par un Rudi Garcia à peine plus mesuré dans son propos: « Ça nous servira… On a fait des erreurs qui nous ont coûté 1 ou 2 buts de trop. Une victoire comme ça nous servira à serrer les boulons« .

Une exigence qui cadre pleinement avec les ambitions de l’Olympique de Marseille de damer le pion à Lyon et Monaco dans la course à la deuxième place. Deux adversaires qui s’affrontent dimanche ce qui va forcément permettre à l’OM de grignoter des points. Et si l’OL ne gagne pas, c’est bien Marseille qui sera le nouveau dauphin du PSG.  

Laisser un commentaire