Monaco a renversé Lyon

 Falcao (Icon Sport)Falcao a relancé la machine monégasque contre Lyon. ©Icon Sport

Publié le 04/02/2018 à 23h02, Mis à jour le 04/02/2018 à 23h56

Alors qu’ils menaient 2-0 à la demi-heure de jeu et ont évolué en supériorité numérique toute une période, les Lyonnais se sont inclinés sur la pelouse de Monaco ce dimanche (2-3). Un résultat qui pourrait être lourd de conséquences dans la course au podium.  

C’est une victoire à la lyonnaise que les Monégasques ont signée ce dimanche soir à Louis-II, dans le cadre de la 24e levée de Ligue 1. Battus à Lyon dans le temps additionnel en octobre dernier (3-2), sur un coup franc perçant de Fekir, les hommes de Jardim ont rendu la monnaie aux Gones pièce pour pièce en cette soirée retour, victorieux à leur tour sur la marque de 3-2 avec un but décisif inscrit dans les derniers instants de la partie.

Quinze jours après leur retentissant succès sur le PSG au Parc OL –  arraché là encore dans le « money time » (2-1) – les Lyonnais n’ont manifestement toujours pas digéré, eux qui la semaine passée déjà ont subi la loi de Bordeaux (3-1). Pourtant en Principauté, ce sont bien les Rhodaniens qui ont frappé les premiers, par Mariano dès le premier quart d’heure, sur une frappe détournée alors fatale à un Subasic remplacé au pied levé par Sy (0-1, 15e). Et Traoré de doubler la mise avant même la demi-heure de jeu, au beau milieu d’une défense locale apathique (0-2, 28e).

Monaco refait son retard en 5 minutes

Fraîchement écartée de la Coupe de France ici-même par l’OL, l’ASM semble foncer tout droit vers un triste remake, quand Baldé, en un tir éclair, parvient à tirer les siens de leur torpeur (1-2, 31e). Le charme lyonnais est rompu, et Mendy de commettre l’irréparable dans la surface, avec pour conséquence un  penalty accordé à Falcao, et transformé en deux temps par le goleador colombien (2-2, 36e). Les cartes ainsi redistribuées, le rapport de force paraît dès lors favorable aux joueurs du Rocher. C’est sans compter l’expulsion de Baldé en fin de première période, pour un deuxième carton jaune indiscutable (44e).

Seulement voilà, cette supériorité numérique, les troupes de Genesio ne vont pas savoir en profiter. Au contraire de leurs hôtes qui eux vont revenir sur la pelouse sans complexe aucun, avec de franches velléités offensives et l’envie folle de jouer pour la victoire sans trop se soucier de leurs arrières. Falcao a beau à son tour sortir sur blessure (55e) – après une alerte musculaire à une cuisse – les Fabinho et consorts attaquent, percutent et finissent par provoquer leur chance quand dans les dernières minutes de la partie, Jovetic remise pour un Rony Lopes inspiré sur sa reprise fouettée placée hors de portée de Lopes (3-2, 88e). Monaco tient là ses trois points. Un pécule qui permet à l’ASM de s’inviter sur la troisième marche du podium tout en repoussant l’OL au quatrième rang. Tout bénef également pour un OM tombeur de Metz vendredi soir au terme d’un match spectaculaire (6-3) et désormais seul deuxième.       

Laisser un commentaire