Aulas charge ses joueurs

 aulas_icon (Icon Sport)Jean-Michel Aulas. ©Icon Sport

Publié le 05/02/2018 à 04h59, Mis à jour le 05/02/2018 à 05h06

Le scénario de la défaite (3-2) concédée par l’Olympique Lyonnais à Monaco n’a pas été du goût de don président, Jean-Michel Aulas.

Deux de chute pour l’Olympique Lyonnais. Battu le week-end dernier à Bordeaux, l’OL a enchaîné avec un revers sur la pelouse de l’AS Monaco (3-2). Une défaite d’autant plus malvenue pour les Lyonnais qu’ils menaient 2-0 après une vingtaine de minutes et ont par ailleurs évolué en supériorité numérique tout au long de la seconde période suite à l’expulsion de Keita Baldé juste avant la pause.

Bruno Genesio ne cachait d’ailleurs pas son désarroi à l’issue de la rencontre. « C’est une faute grave de ne pas gagner ce soir. C’est même pire de perdre, après notre bon début de match. On a fait une très bonne entame. Puis, on s’est pratiquement arrêté de jouer dès qu’on a mené 2-0 », a ainsi regretté le technicien lyonnais dans les colonnes du Progrès. « C’est un véritable coup d’arrêt », a-t-il renchéri, bien en ligne avec son président.

Car Jean-Michel Aulas, souvent prompt à défendre ses ouailles, s’est cette fois montré tout aussi sévère que son entraîneur, fustigeant le comportement de ses troupes. « Ce soir, les joueurs ne se sont pas surpassés. J’ai le sentiment d’un gâchis car on avait bien démarré. Il y avait une équipe diminuée qu’on n’a pas su battre. On a fait des erreurs qui nous ont condamnés. J’ai vu une équipe un peu tétanisée alors que tout semblait nous réussir, a-t-il déploré. Il faut savoir se remettre en question, car on vient de perdre à Bordeaux et ici. On n’a pas su saisir notre chance alors que c’était probablement le plus facile des matches contre Paris, Monaco et Marseille. Et c’est celui qu’on a perdu. »

Tout autant qu’à Montpellier ce mercredi pour les huitièmes de finale de la Coupe de France, les Lyonnais n’auront pas le droit à l’erreur, dimanche prochain, face à Rennes.

Laisser un commentaire