Monaco-OL, une grosse embrouille sur le chemin des vestiaires

 Raggi Fekir (Icon Sport)Il n’y a pas qu’avec Memphis Depay qu’Andrea Raggi a eu maille à partir. ©Icon Sport

Publié le 05/02/2018 à 08h58, Mis à jour le 05/02/2018 à 09h04

Des insultes ont été échangées alors que les deux équipes regagnaient leurs vestiaires à la mi-temps du match entre Monaco et Lyon.

Comme lors du match aller disputé au Matmut Stadium et conclu sur une victoire lyonnaise arrachée dans le temps additionnel (3-2), le choc entre l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais, dimanche, a été particulièrement spectaculaire, les Monégasques l’emportant en effet à leur tour 3-2 avec un but de la victoire inscrit par Ronny Lopes dans les ultimes minutes de la rencontre. L’épilogue d’un scénario renversant puisque l’ASM s’est imposée après avoir pourtant été menée 2-0 après moins d’une demi-heure de jeu.

Rejoints au score après avoir encaissé deux buts en à peine plus de cinq minutes, les Lyonnais avaient donc de quoi être énervés au moment de rejoindre les vestiaires à la mi-temps du match. Et il en était de même pour les Monégasques puisque si les champions de France en titre avaient donc effacé leurs deux buts de débours, ils venaient de perdre Keita Baldé, logiquement expulsé après un tacle mal maîtrisé et synonyme de deuxième carton.

De quoi sans doute expliquer la passe d’armes entre Andrea Raggi et Memphis Depay alors que les deux joueurs rejoignaient le tunnel. Une joute verbale à coups d’insultes, du bon «Va te faire enc…» au classique «Fils de p…» en passant par le classieux «Sale m.. !». Une joute verbale qui a obligé Radamel Falcao à intervenir pour éloigner les deux protagonistes et à laquelle s’est également mêler Marcelo. «Il faut me respecter», a lancé le défenseur brésilien. Réponse de son homologue italien ? «Dégage !» Une sentence approuvée par son coéquipier Kail Glik.   

Laisser un commentaire