A Marseille, du jamais vu depuis 70 ans !

 Rudi Garcia (ICON SPORT)Rudi Garcia a apprécié le "clean-sheet" et la concentration de son équipe à Bourg-en-Bresse (9-0). ©ICON SPORT

Publié le 06/02/2018 à 22h40, Mis à jour le 06/02/2018 à 22h52

9 buts inscrits en Coupe de France: l’OM, gargantuesque premier qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France à Bourg-en-Bresse (0-9), n’avait plus connu pareil festival offensif dans la compétition depuis 1949.

Steve Mandanda, malgré l’intérim offert jusqu’à présent à Yohann Pelé en coupes, était titulaire dans le but marseillais ce mardi, à l’occasion du 8e de finale de Coupe de France à sens unique que l’OM a remporté (0-9) face aux pensionnaires de Ligue 2. Au chômage technique, ou presque, sous la neige, tandis que ses attaquants se régalaient à l’autre bout du terrain, le gardien olympien a pu trouver le temps long, comme il l’a avoué au micro d’Eurosport. 

« J’ai eu très, très froid…, a reconnu Mandanda, confronté à un seul tir cadré bressan.. Après, c’est bien, on a été très sérieux, on a fait ce qu’il fallait, c’était important de gagner. On ne pensait pas l’emporter aussi largement, mais on a été professionnels jusqu’au bout. On a l’envie d’aller au bout, c’est l’objectif de gagner des titres, ça en fait partie, on a envie de gagner ce trophée et on va tout faire pour…« , annonce l’international.   

Garcia a été entendu…

Son coach Rudi Garcia, après la colère froide qui avait suivi l’autre score spectaculaire enregistré, quatre jours plus tôt, face à Metz en championnat (6-3), rejoint par Adil Rami déclarant alors que « ce soir (vendredi), c’est comme une défaite« , appréciait d’avoir vu cette fois son équipe ne pas se commettre dans un relâchement coupable, comme face aux Lorrains.

« Ça veut dire surtout qu’on a retenu la leçon du dernier match, où on menait 5-0 puis 6-1, et on s’est endormi sur la fin… Je pense que la leçon a payé ; aujourd’hui (mardi), on a été sérieux d’un bout à l’autre du match. » Ce qui n’empêche pas Garcia de tempérer l’euphorie de la soirée: « On jouait le dix-huitième de Ligue 2, qui pense plus à sauver sa peau en deuxième division qu’à faire un long parcours en Coupe de France…« .

Laisser un commentaire