Di Maria est candidat

 Di Maria Sochaux (Reuters) ©Reuters

Publié le 06/02/2018 à 23h03, Mis à jour le 06/02/2018 à 23h12

Auteur d’un triplé lors de la victoire du PSG à Sochaux mardi soir en huitièmes de finale de la Coupe de France (1-4), Angel Di Maria, qui comptabilise déjà 9 buts en 2018, est plus que jamais candidat pour une place de titulaire face au Real Madrid.

Les Sochaliens, leur capitaine Florian Tardieu en tête, attendaient les Parisiens de pied ferme mardi en huitièmes de finale de la Coupe de France, deux jours après le très médiatique anniversaire de Neymar, absent dans le Doubs, que ses coéquipiers ont de nouveau fêté, en quelque sorte, avec une victoire (1-4) à Bonal et un 21e succès consécutif dans la compétition.

« Ils ne nous respectent pas », avait notamment clamé l’ancien milieu de terrain istréen, qui a précipité la chute des siens en se faisant rapidement chiper le ballon dans sa moitié de terrain, avant un contre supersonique emmené par Julian Draxler et conclu par une tête d’Angel Di Maria à bout portant sur un centre de Kylian Mbappé, pour l’ouverture du score après seulement… 55 secondes de jeu.

Un but qui n’a pas assommé les hommes de Peter Zeidler, bien au contraire, puisqu’après une première claquette de Kevin Trapp sur une frappe de Florin Bérenguer (9e), les Doubiens ont égalisé par l’intermédiaire de Florian Martin, suite à un dégagement manqué, ce qui commence à devenir une habitude, de Layvin Kurzawa (13e). Avec un Lassana Diarra titulaire pour la première fois, les joueurs de la capitale, après un centre de Mbappé que n’a pas réussi à reprendre Di Maria, ont fini par reprendre l’avantage grâce à un but d’Edinson Cavani, servi par Kurzawa (28e), lui-même décalé par l’Argentin, qui a confirmé sa bonne forme du moment.

Dani Alves finit aux buts

Et le «Fideo» Di Maria a encore brillé après le repos, s’offrant deux nouvelles réalisations, d’abord à la conclusion d’un joli mouvement entre Draxler et Verratti (58e) puis, dans la foulée, suite à un tir de Cavani repoussé par Lawrence Ati-Zigi (62e). Le meilleur Parisien de 2018, qui aurait pu ensuite s’offrir un quadruplé (76e), comptabilise désormais 9 buts depuis le début de l’année et fait plus que jamais acte de candidature pour une place de titulaire dans son ancien jardin de Bernabeu, le 14 février prochain, face au Real Madrid en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions.

Surtout si l’on considère que Mbappé, suspendu à Lille samedi dernier, n’est pas dans la forme de sa vie… Une enceinte madrilène où Trapp, qui y avait encaissé un but gag de Nacho en novembre 2015, est quasiment assuré d’être sur le banc, lui qui n’a pas vraiment marqué de points à Sochaux, expulsé à la 90e minute et laissant Dani Alves terminer le match dans le but.

Laisser un commentaire