Neymar attaquant le moins rentable de Ligue 1…

 Neymar (Reuters)Neymar ©Reuters

Publié le 06/02/2018 à 08h12, Mis à jour le 06/02/2018 à 08h22

Malgré ses 18 buts inscrits depuis le début de la saison en championnat, Neymar, payé plus de 3 millions d’euros par mois, n’en est pas moins l’attaquant au ratio coût par but le plus élevé du championnat.

L’exercice, il faut l’avouer, est évidemment périlleux. Mais en comparant les salaires des différents acteurs de la Ligue 1 et plus particulièrement ceux des attaquants, chaque but inscrit dans le championnat n’a pas le même coût selon qu’il est marqué par Neymar ou Karl Toko Ekambi. Le Brésilien a beau affoler les compteurs depuis le début de saison, avec déjà 18 buts et 16 passes décisives en Ligue 1, chacune de ses réalisations depuis le début de saison a coûté un peu plus d’un million d’euros, attendu que l’ancien Barcelonais, dont le salaire dépasse les 3 millions bruts mensuels, a déjà perçu 18 millions d’euros depuis son arrivée au PSG.

A l’inverse, le buteur angevin a beau être le joueur le mieux payé du SCO, il n’émarge toujours qu’à un peu plus de 52 000 euros. Auteur de 11 buts depuis le début de saison, l’international camerounais n’a donc coûté qu’un peu plus de 27 000 euros par but depuis le début de saison. Parmi les meilleurs buteurs du championnat, c’est clairement l’attaquant le plus rentable de Ligue 1.

Mitroglou plus rentable que Mbappé…

Dans son sillage, suivent ainsi Emiliano Sala, payé 45 000 euros à Nantes et pourtant auteur de 8 buts, soit un coût de 33 750 euros par but, Moussa Konaté, qui ne touche que 40 000 euros par mois à Amiens mais a fait trembler les filets à sept reprises cette saison, soit un coût de 34 285 euros par but, et Nolan Roux, auteur de 9 buts depuis le début de saison et payé 65 000 euros par mois, ce qui équivaut là à un coût par but de près de 43 333 euros.

A l’inverse, Neymar n’est pas le seul à apparaître peu rentable. Si Edinson Cavani tourne pour l’heure à 440 000 euros par but malgré ses 21 réalisations, son compère Kylian Mbappé, lui aussi payé 1 500 000 euros par mois et auteur de seulement 9 buts depuis le début de saison, tourne donc à un million d’euros par but. A titre de comparaison, Kostas Mitroglou, tant décrié depuis le début de saison pour ses trois petits buts inscrits depuis le début de saison, affiche un coût de 600 000 euros le but. C’est toujours certes plus rentable qu’Hatem Ben Arfa, payé 500 000 euros par mois à s’entraîner…

Laisser un commentaire