Cet OM "rouleau compresseur" fait parler…

 Jean-Louis Gasset (ICON SPORT)Pour Jean-Louis Gasset, le coach des Verts, ça crève les yeux : Rudi Garcia a trouvé son équipe et ça fait mal… ©ICON SPORT

Publié le 07/02/2018 à 19h05, Mis à jour le 07/02/2018 à 19h16

Le Chaudron des Verts peut trembler à l’heure d’accueillir vendredi (20h45) des Marseillais euphoriques en 2018. L’entraîneur stéphanois Jean-Louis Gasset ne cache pas être impressionné par le rendement des Phocéens.

C’est un fait, les statistiques de l’Olympique de Marseille en 2018 sont à faire peur… En ce sens qu’elles inspirent désormais une crainte évidente chez ses adversaires ou tout du moins le respect. Car après tout il n’y a bien cette année que l’attaque de feu d’un PSG hors catégorie pour faire mieux que les joueurs de Rudi Garcia parmi les équipes des cinq grands championnats européens. Avec un total de 32 buts inscrits par les Parisiens contre 27 réalisations, toutes compétitions confondues, pour des Phocéens qui, entre le carton face à Metz en championnat (6-3) et le feu d’artifice à Bourg-en-Bresse en Coupe de France (9-0), n’avaient plus inscrit au moins six buts lors de deux matches consécutifs depuis 70 ans (*) !   

Cet OM devenu invincible mène grand train, c’est une évidence, avec sept victoires et un match nul en huit matches joués, avant de visiter vendredi, en ouverture de la 25e journée de Ligue 1 (20h45), le Chaudron de Geoffroy-Guichard d’une ASSE loin de cette euphorie. Mais dont le coach Jean-Louis Gasset sait reconnaître une équipe en pleine confiance. Comme c’est le cas de ces Olympiens tout feu tout flamme.

« Depuis début janvier, je crois qu’ils ont pris 13 points sur 15« , note en conférence de presse l’ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG, dont l’équipe a su dans le même temps amorcé son redressement avec 9 points pris sur ces cinq journées. « Ça fait un bout de temps que Rudi Garcia a trouvé la bonne équipe et, avec tous ces matches rapprochés, je pense que tout son groupe est en train de répondre, ça donne l’impression d’un rouleur compresseur…« 

Ces Verts convalescents, qui ne pointent que quatre points devant le barragiste lillois et dont la dernière confrontation avec un membre du Top 3, Monaco, avait tourné à la déroute dans le Chaudron, à la mi-décembre (0-4), font donc profil bas à l’heure de ce choc, à l’image de leur coach: « Je serais fou de ne pas m’inquiéter, ils marquent plus de trois buts à chaque match, et ils viennent d’en mettre 9 et 6 en 3 jours, donc il faut faire attention (…) Il va falloir être très solide et très costaud pour parer aux quatre joueurs offensifs qu’ils ont, qui sont de grande, grande qualité, prévient Gasset, qui ajoute cette mention spéciale, avec un joueur qui marche sur l’eau actuellement, c’est Thauvin… »  
—————————————-
(*) C’est la première fois depuis décembre 1948 (10-1 contre Chambéry et 10-2 contre CO 

Laisser un commentaire