Courtois rêve de Madrid, mais prolonge à Chelsea…

 Courtois - Chelsea (Reuters) ©Reuters

Publié le 07/02/2018 à 07h14, Mis à jour le 07/02/2018 à 07h42

Ancien portier de l’Atlético Madrid, Thibaut Courtois a ouvertement confirmé son souhait de revenir un jour à Madrid. S’il ne cache pas que c’est pour se rapprocher de ses enfants, il ouvre clairement la porte au Real.

Ce n’est pas nouveau. Thibaut Courtois adore Madrid et il ne cache pas qu’il reviendra y vivre à l’issue de sa carrière. « Ma situation personnelle est liée à la ville de Madrid, c’est connu. Mes deux enfants vivent là-bas avec leur maman. (…) Chaque fois que j’ai l’occasion, j’essaie de faire un aller-retour en Espagne. Comme situation, ce n’est pas toujours facile. Oui, mon coeur est à Madrid. C’est logique et compréhensible« , a-t-il expliqué pour Sport Foot Magazine. 

A l’évidence, le gardien international belge écoute chaque fin de saison les rumeurs et l’intérêt potentiel du Real Madrid. Sans pour autant se faire d’illusion. Car s’il explique: « Si le Real est vraiment intéressé, ma situation personnelle pourrait influer, oui. L’aspect familial, ça n’a pas de prix« , il sait pertinemment que ce ne sera pas simple.

Et cette porte ouverte ne signifie surtout pas un chèque en blanc pour négocier. Il continue d’ailleurs de gérer son avenir immédiat avec les Blues… « On a convenu de se revoir en février parce que le club avait des dossiers plus urgents à traiter en janvier. Rien ne presse, je suis sous contrat jusqu’en 2019. Normalement, il n’y a pas de souci, je prolongerai« , ajoute-t-il. 

Avec encore un an de contrat en fin de saison, la situation aurait pu évoluer et clairement ouvrir la porte pour un club intéressé. Ce qui ne sera pas forcément le cas s’il prolonge… « S’ils me veulent, ils doivent contacter Chelsea. On verra. Mais ils ne l’ont jamais fait« , juge-t-il comme pour ne pas se faire de faux espoir. Mais le marché des gardiens n’est pas si grand. Et même si le Real ne le contacte jamais, un départ d’Oblak à l’Atlético pourrait aussi changer la donne.

Laisser un commentaire