Diarra, ce n’est pas si évident

 Lassana Diarra Lassana Diarra. (Reuters)

Publié le 07/02/2018 à 09h23, Mis à jour le 07/02/2018 à 09h28

Le temps presse. Mais même une intégration expresse demande un minimum de temps. Lassana Diarra avait brillé contre Lille, ce fut plus compliqué à Sochaux, mardi (4-1). S’il postule face au Real Madrid, Thiago Motta conserve une longueur d’avance.

Revenu de nulle part, Lassana Diarra est en passe de réussir son pari. Celui de retomber sur ses deux pieds après un choix de carrière raté en rejoignant Al-Jazira. Le milieu de terrain a pris un express depuis le néant vers un 8e de finale de Ligue des champions face au Real Madrid. Débarqué au Paris Saint-Germain lors du mercato, il peut indéniablement apporter dans la rotation parisienne tout au long de cette deuxième partie de saison.

Mais s’il avait montré beaucoup de choses en peu de temps face à Lille, ce fut moins brillant à Sochaux en Coupe de France pour sa première titularisation, malgré le succès (4-1). Souvent très sage dans ses choix, il n’a pas commis de bourde mais n’a non plus éclairé le jeu et a même parfois manqué de justesse dans ses placements par rapport à ses coéquipiers. Ce n’est pas une surprise avec si peu de vécu commun mais cela interroge forcément, aussi près de la double confrontation primordiale contre le Real Madrid.

« Sa titularisation était bonne pour qu’il ait du rythme. Il a apporté ses qualités et a appris à mieux connaître ses coéquipiers. Il a fait un bon match« , a plaidé Unai Emery, rapporte Le Parisien. Lassana Diarra a sans doute besoin d’un peu de temps et l’entrée en jeu de Thiago Motta lui réduit forcément le champ des possibles pour le Real. Car l’international italien reste logiquement l’option première pour Unai Emery.

Laisser un commentaire