Messi, un choc impressionnant (vidéo)

 Lionel Messi (Reuters)Lionel Messi ©Reuters

Publié le 09/02/2018 à 14h46, Mis à jour le 09/02/2018 à 14h59

Jeudi soir en Coupe du Roi, les socios, coéquipiers et staff technique du FC Barcelone ont un temps craint pour sa santé. Victime d’un choc violent avec le gardien de but du FC Valence en Coupe du Roi, Lionel Messi s’est finalement relevé sans mal.

Les images parlent d’elles-mêmes… Jeudi soir, lors de la demi-finale retour de Coupe du Roi entre le FC Valence et le FC Barcelone à Mestalla, Lionel Messi a une nouvelle fois livré un match plein. Sans se montrer décisif, l’international argentin aura été un poison pour la rugueuse équipe adverse, qui était bien décidée à ne pas regarder la machine catalane se mettre en marche, mais bien à lutter aussi vaillamment que possible pour espérer se qualifier. Quelques coups ont été échangés dans le jeu, il y a eu des accrochages, un peu d’animosité, mais rien qui ne dépasse véritablement le cadre sportif.

[embedded content]

Pourtant, l’espace de quelques instants, tout le clan Barça s’est arrêté de respirer, Lionel Messi se retrouvant à terre après un choc violent avec le gardien de but adverse. Jaume Domenech avance dans sa surface pour boxer un ballon menaçant et percute dans le même temps La Pulga, fauché et est envoyé violemment au sol. Des images qui rappellent évidemment le dernier duel entre le Lyonnais Anthony Lopes et le Parisien Kylian Mbappé, qui avait abouti à la sortie sur civière de l’ancien attaquant de l’AS Monaco. Lionel Messi s’est lui remis sur pied immédiatement, espérant au passage un petit coup de sifflet de l’arbitre pour obtenir un penalty.

Mais il n’en a rien été, et le quintuple Ballon d’or n’a semblé protester que pour la forme, sans trop y croire. Les attaquants ont pris l’habitude de se heurter parfois à des gardiens de but à qui on apprend à se protéger des contacts adverses lors de sorties risquées. Tout est alors bon à utiliser, et notamment les genoux en avant, pour éviter d’être secoué par un joueur adverse lancé à pleine vitesse. Cette fois-ci, tout s’est bien terminé pour les deux protagonistes de cette rencontre inopinée et dangereuse. Fort heureusement pour lui, le numéro 10 Blaugrana ne fait pas face au portier et paraît d’abord touché à hauteur des épaules par son adversaire, ce qui absorbe un peu le choc et évite que les genoux ne viennent percuter directement sa tête. Dans le cas contraire, les conséquences auraient pu être tragiques…

Laisser un commentaire