Arsenal, ça se complique

 Aubameyang Wilshere (Reuters) ©Reuters

Publié le 10/02/2018 à 15h21, Mis à jour le 10/02/2018 à 15h44

Battu 1-0 par Tottenham dans le derby nord-londonien samedi, sur le 23e but de l’inévitable Kane, Arsenal voit les places qualificatives à la Ligue des champions dangereusement s’éloigner.

Vainqueur de ses neuf derniers matches, toutes compétitions confondues, à Wembley, Arsenal n’a pas réussi à prolonger cette série dans le toujours très disputé derby nord-londonien face à Tottenham, samedi après-midi.

Mais comment pouvait-il en être autrement ? Inoffensifs, à l’image d’un Pierre-Emerick Aubameyang transparent, les Gunners n’auront cadré, en tout et pour tout, qu’une seule frappe lors de cette rencontre, par Jack Wilshere (68e), et se sont procurés leur plus grosse opportunité dans le temps additionnel.

Un tir trop croisé d’Alexandre Lacazette, entré à la 65e minute et qui avait envoyé sa précédente tentative dans les nuages, qui aurait pu permettre aux hommes d’Arsène Wenger d’arracher un inattendu match nul.

Un premier acte indigent

Les Spurs, sans leur dernière recrue Lucas, resté sur le banc, n’en ont pas fait beaucoup plus, et tout particulièrement lors d’un premier acte à la limite de l’indigence, mais ont tout de même mis Petr Cech, un temps incertain, à contribution, par l’intermédiaire de Kane (54e), Eriksen (57e), Lamela (73e) ou encore Trippier (76e).

Mais Harry Kane, sur un centre de Ben Davies, avait pris, de la tête, le meilleur sur Laurent Koscielny (49e), pour inscrire son 23e but de la saison en championnat et permettre aux siens de se hisser provisoirement sur la troisième match du podium. Et, aussi, de repousser ses rivaux, sixièmes du classement, à sept longueurs. La Ligue des champions paraît bien loin…

Laisser un commentaire