Garcia "mécontent" de ses joueurs

 Rudi Garcia Rudi Garcia. (Reuters)

Publié le 10/02/2018 à 08h12, Mis à jour le 10/02/2018 à 08h30

L’OM rate le coche. Marseille, qui a mené deux fois au score, s’est contenté du nul à Saint-Etienne (2-2), vendredi en ouverture de la 25e journée de Ligue 1. Un déroulé qui agace encore Rudi Garcia.

« Plus ça va bien, plus je mets les joueurs en garde. Manifestement, cela ne suffit toutefois pas ». A Marseille, l’exigence croît au fil des mois. L’OM conforte sa place dans les premières places du classement et le moindre moment d’égarement agace Rudi Garcia. Le match nul des Phocéens à Saint-Etienne (2-2), vendredi en ouverture de la 25e journée de Ligue 1, attise ce constat. Certes, les Marseillais allongent leur série d’invincibilité (huit victoires et deux nuls de rang) mais le déroulé de la rencontre laisse un goût amer.

« Je suis mécontent, a tonné Garcia en conférence de presse. Je pense qu’on n’a pas fait grand-chose pour gagner cette rencontre ». Comme face à Metz la semaine dernière, l’OM a relâché ses efforts. L’ASSE en a profité pour égaliser par l’intermédiaire de Beric (75e). Le réveil des Phocéens en fin de rencontre avec deux occasions pour Mitroglou (86e) et Thauvin (90e+2) n’a pas suffi. « On ne peut pas l’emporter en faisant une seconde période comme on l’a faite, en jouant en marchant… », a regretté l’ancien entraîneur de la Roma.

La forme dérange encore Rudi Garcia. Marseille a mené à deux reprises au score et s’est toujours fait rejoindre. Si des nuls apparaissent encourageants, celui-là s’inscrit comme un coup d’arrêt. « Ce sont deux points de perdus, évidemment. Je pense qu’il va falloir qu’on retombe un peu les pieds sur terre, a prévenu Garcia. Il faut jouer à 100 % tout le temps ». La deuxième place du club en Ligue 1 vacille puisqu’en cas de victoire à Angers, ce samedi à 20h, Monaco deviendra le dauphin du PSG avec un point d’avance.

Laisser un commentaire