Chelsea gagne, Giroud muet

 giroud-home Olivier Giroud ne s’économise pas. (Reuters)

Publié le 12/02/2018 à 23h10, Mis à jour le 12/02/2018 à 23h12

Olivier Giroud a connu lundi sa première titularisation avec Chelsea, vainqueur assez facile de West Brom (3-0, 27e journée de Premier League) même si le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match. Le Français a été volontaire et malheureux.

Un coup de pied dans la tête, un autre dans la cheville… Olivier Giroud n’a pas été épargné lundi à Stamford Bridge, pour sa première titularisation sous le maillot de Chelsea. Les Blues, pas tout à fait brillants, ont mis un peu de temps pour prendre le large face à la lanterne rouge West Brom (3-0). Difficile de savoir si l’attaquant français a marqué des points, en tout cas dans son duel direct face à Alvaro Morata pour la place d’avant-centre n°1. La semaine passée lors de la déroute à Watford (défaite 4-1), Giroud avait seulement joué la dernière demi-heure et avait manqué une occasion.

Cette fois, il a encore raté une grosse opportunité à 0-0 (20e), mais pas que. Il a donc donné son corps, ce qui n’est pas nouveau chez lui, mais aussi délivré une subtile passe décisive à Eden Hazard pour l’ouverture du score, dans son plus pur style de déviation en pivot dans la surface (25e). Avant ça, West Brom – qui a dû accuser la sortie express de Sturridge sur blessure – avait eu les occasions par Rondon (6e) et surtout Jay Rodriguez, lancé seul face à Courtois après une bévue de Victor Moses (11e).

Chelsea s’en sortirait donc presque bien, avec encore deux occasions consécutives de 1-1 en seconde période pour Randon et Jonny Evans (57e). Giroud, lui aussi, a continué d’essayer: un étrange retourné (35e), puis une tête à côté avec son imposant bandage (45e). Coïncidence plus qu’autre chose, dès que le Français est sorti, remplacé à l’heure de jeu par Morata, Chelsea a vite ajouté deux buts supplémentaires par Victor Moses (2-0, 63e), qui a raté le doublé peu après (69e), puis à nouveau Eden Hazard (3-0, 71e).

Morata, de retour après un mois d’absence, s’est signalé par une superbe frappe puissante de loin, déviée par Ben Foster (77e). Le genre d’action qui n’est pas l’apanage de Giroud, mais était-ce bien ce que cherchait Antonio Conte en attirant l’ancien Montpelliérain ?

Laisser un commentaire