Mourinho, l’humiliation de trop ?

 Mourinho triste (Reuters) ©Reuters

Publié le 20/03/2018 à 06h05, Mis à jour le 20/03/2018 à 06h18

Les joueurs de Manchester United vivraient de plus en plus mal les méthodes de management de José Mourinho.

Largué en championnat par Manchester City, éliminé dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions après un non-match face au FC Séville à Old Trafford, Manchester United n’a désormais plus que la Coupe d’Angleterre pour décrocher un trophée à la fin de la saison. Samedi, les Red Devils ont d’ailleurs préservé l’essentiel en dominant Brighton (2-0) en quarts de finale. Un succès néanmoins difficile à décrocher et qui n’a pas été du goût de José Mourinho.

« Quand je passe deux jours à travailler la remontée de balle rapide, et que je vois des attaquants qui se cachent derrière les défenseurs et qui ne veulent pas du ballon, et des défenseurs qui se contentent de passes simples et qui ont besoin de 10-12 passes pour franchir une ligne… Je dois être frustré. En tant que coach, la plus grosse frustration ce n’est pas le résultat. Pour moi, c’est quand je travaille à l’entraînement et que je vois le contraire en match », a-t-il ainsi lancé au micro de la télévision anglaise, accusant ses joueurs de manquer « de personnalité, de classe et d’envie »

Un coup de balai cet été ?

Parmi les joueurs visés, Luke Shaw a eu droit, lui, à un traitement de faveur en étant remplacé dès la mi-temps après avoir été recadré à plusieurs reprises sur le bord du terrain. Une humiliation de plus pour celui qui apparait comme l’une des victimes préférées de l’entraîneur portugais depuis son arrivée chez les Red Devils. Mais à en croire le Telegraph, cette nouvelle vexation n’aurait pas été sans heurter le vestiaire mancunien et une ligne de fracture se dessinerait entre José Mourinho et ses joueurs. Notamment Paul Pogba, récemment pris à partie par le technicien portugais et mis le banc pour le choc face au FC Séville.

Cette situation ne serait d’ailleurs pas sans rappeler celle vécue par le Special One au Real Madrid lorsque les joueurs Madrilènes, Cristiano Ronaldo en tête, lassés de l’attitude de leur entraîneur, s’étaient retournés contre lui, obligeant Florentino Perez à s’en séparer. Pour l’heure, les dirigeants mancuniens, certes inquiets du visage défensif présenté face à Séville, entendent lui maintenir leur confiance et semble disposés à effectuer le grand coup de balai réclamé par le Portugais. Pas moins de huit joueurs, dont Anthony Martial, Juan Mata ou Zlatan Ibrahimovic, devraient ainsi être invités à partir.

Laisser un commentaire