Rami, Lopes et Marcelo y auront droit

 Adil Rami et Marcelo (Reuters)Adil Rami et Marcelo ©Reuters

Publié le 22/03/2018 à 22h19, Mis à jour le 22/03/2018 à 22h23

Le piètre spectacle proposé dimanche dernier par les Marseillais et les Lyonnais au sortir d’un match plein et intense avait forcément fait une bien mauvaise publicité au football. Jeudi soir, après avoir visionné des images, la commission de discipline de la Ligue a pris la décision de convoquer Adil Rami, Anthony Lopes et Marcelo.

La fin de saison de l’Olympique de Marseille et de l’Olympique Lyonnais portera donc pendant quelques temps encore les stigmates du rendez-vous de dimanche dernier entre les deux équipes, au stade Vélodrome en match de clôture de la 30e journée de Ligue 1. Si ce soir-là les visiteurs avaient réussi à l’emporter (2-3) dans l’antre de leurs rivaux au terme d’un match spectaculaire, engagé et intense, les incidents qui ont émaillé l’après-match pourraient bien avoir de lourdes conséquences de part et d’autre.

Car comme il fallait s’y attendre, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a annoncé ce jeudi soir qu’elle s’emparait de cette affaire. Un premier tri a d’ores et déjà été fait autour de la rixe qui avait éclaté après le coup de sifflet final. Ainsi, si les clubs seront probablement sanctionnés pour le comportement de leurs supporters, ceux de l’OL pour jets d’objets, et usage d’engins pyrotechniques pour ceux de l’OM, des suspensions sont à craindre concernant Adil Rami, Anthony Lopes et Marcelo, les trois hommes a priori les plus véhéments et agressifs dans la confusion générale. Et c’est sans doute ce qui inquiète un peu plus les entraîneurs Rudi Garcia et Bruno Genesio.

Le coach olympien sait à quel point l’ancien Sévillan est la pierre angulaire de son arrière-garde, et si celui-ci se retrouve puni pour plusieurs rencontres de championnat, alors qu’il reste huit rencontres à disputer, le handicap sera forcément difficile à surmonter. Sur les bords du Rhône, Bruno Genesio tient évidemment le même raisonnement pour ses deux tauliers, alors que les deux clubs se préparent à se livrer une grosse bataille à distance dans la course au podium.

Laisser un commentaire